Magali a choisi l'option Clinique Juridique et nous parle de son expérience

30/03/2019

Avant-propos : La Clinique Juridique délivre un Diplôme Universitaire mais elle est également un EC (une option) dans le cadre de la licence et du master.


Cette année dans mon M2, nous n'étions que quatre à avoir choisi l'EC Clinique Juridique. Pourtant je ne compte pas le nombre d'élèves qui ont été curieux de savoir ce qu'on y faisait et qui m'ont avoué avoir été tentés de s'inscrire. 

Certains disent y avoir renoncé par acquit de conscience, ne s'estimant pas à la hauteur pour émettre des avis juridiques et se souciant d'induire en erreur les justiciables. Pour d'autres c'était purement stratégique, ils m'ont confié la crainte de ne pas valider l'EC. J'aimerai donc rassurer les futurs cliniciens sur ces deux points avant de partager mon expérience. 

Il s'agit d'une activité pédagogique! Du coup, on est supervisé par une superbe équipe. A commencer par la présidente Sophie Molinier qui est l'énergie de la Clinique et qui se rend très disponible pour ses cliniciens. Ensuite Donia et Maria qui assurent le bon fonctionnement de la clinique en nous épaulant à chaque étape et en répondant à toutes nos interrogations. Enfin les tuteurs et le corps enseignant qui veillent à la pertinence de nos analyses. 

Concernant la validation de l'EC, sachez que la Clinique compte des cliniciens de tout niveau, autrement dit on est davantage évalué sur notre investissement et notre sérieux que sur le fond de nos analyses. 

En effet, bien qu'il s'agisse d'un service offert pour les justiciables, leurs questions relatives à l'étendu de leurs droits ne sont pas fictives et il est donc important de faire preuve de crédibilité.

A propos de mon expérience, au sein de la Clinique vous l'aurez compris elle fut enrichissante! Elle m'a permis de lier la théorie à la pratique dans un cadre universitaire, acquérir une certaine habileté professionnelle et élargir mon champ de formation. Sur ce dernier point, j'ai eu l'opportunité en tant que clinicienne d'intégrer la Clinique du Défenseur des Droits et de bénéficier d'une immersion au sein de l'un de ses services. 

Article rédigé par Magali Zaidi - étudiante en Master 2 processuel option Clinique Juridique